18/04/2014     (imprimer)

Brèves de politique II

Puisque cela a si bien réussi une première fois, continuons donc :

Tous les politiciens sont pourris sauf ceux du FN. Cela va de soi.

Depuis que Sarkozy a libéré la parole, plus besoin d’avoir honte de paraître raciste. Donc les gens qui votent FN rigolent quand on les traite de racistes. Alors il serait peut-être temps de trouver d’autres arguments. Quand je regarde leur programme économique c’est moi qui rigole.

A Forbach ils ont failli avoir un maire FN. Dommage que cela n’ait pas marché. Une fois la France sortie de l’Union européenne les ouvriers frontaliers de Forbach n’auraient plus eu besoin d’aller travailler en Sarre. Ils auraient trouvé du travail chez eux. On aurait rouvert les mines.

La Banque centrale européenne combat l’inflation. L’économie, elle s’en fout. C’est parce que les Allemands craignent l’inflation. Elle pourrait faire revenir Hitler. La grande inflation de 1923 a démarré en septembre. Elle était jugulée en décembre. Hitler est arrivé au pouvoir dix ans plus tard. Entre-temps il y a eu le Krach de Wall Street de 1929, la crise des dettes souveraines en 1930, la crise bancaire en 1931, l’écroulement de l’industrie allemande et la moitié des ouvriers syndiqués au chômage en 1932. Mais l’Allemagne a peur de l’inflation. Pas de la crise.

Vous avez noté que mes Brèves deviennent de plus en plus longues ? Il faut que je me discipline.
Continuons :

Netanyahou veut que les Palestiniens disent qu’Israël est un Etat juif. Il y a 20% de citoyens israéliens non-juifs. Arabes musulmans, chrétiens ou athées. Qu’en faire ?

Les laisser là. Ce sont déjà des citoyens de second ordre. Officieusement. Ils le deviendraient officiellement. Gros avantage pour eux : ils n’auraient plus besoin de se déranger pour aller voter.

Ou alors leur demander d’émigrer. En Palestine par exemple. Il paraît qu’il y a encore quelques terres que les colons n’ont pas prises.

Ou alors leur demander de se convertir à la religion israélite. Question : est-ce qu’un Arabe musulman qui n’a pas eu de mère juive et qui se convertit à la religion israélite devient un Juif ?

Et si on parlait un peu d’Europe ? J’adore les intégristes de la concurrence à la Commission.

La SNCF doit mettre les rails qu’elle a construits au cours d’un siècle et demi à la disposition des autres compagnies de chemins de fer européennes. C’est ainsi que la Bundesbahn peut déjà concurrencer la SNCF sur les trajets les plus juteux. Mais qu’est-ce qu’on fait pour Triffouillis-les-Oies ? Demandez à la Bundesbahn !

De toute façon Triffouillis-les-Oies a bien de la chance. C’est RWE qui va leur fournir l’électricité et c’est Federal Express qui va leur apporter le courrier. De toute façon leur vieux facteur n’était qu’un alcoolique.

Les Chemins de fer luxembourgeois sont bien embêtés. La SNCF va leur prendre Esch-sur-Alzette - Luxembourg et la Bundesbahn Luxembourg-Echternach.

Aux dernières nouvelles la Belgique et les Pays-Bas sont bien embêtés eux aussi, rapport à leurs Chemins de fer. Ils cherchent des alliés (la France ?) pour essayer de faire fléchir ces chers intégristes (mais un intégriste ne fléchit jamais).

Vous comprenez quelque chose à la libération de l’énergie, vous ? Avant c’était EDF qui me fournissait l’électricité à Paris qui faisait tout le chemin depuis le barrage de Roselende. Maintenant c’est de l’électricité de Suez qui vient de son réacteur nucléaire de Tihange. Et les câbles sont toujours les mêmes. Comment ils font ? Ils ont des aiguillages pour électricité ? Des feux rouges aux croisements ? Ils se mêlent jamais les pinceaux ?

Aux dernières nouvelles Lafarge et Holcim (ex Holderbank) vont fusionner. Ensemble ils seront 4 à 5 fois plus grands que les deux autres Européens, Heidelberg et Italcementi. Les intégristes de la concurrence ont été approchés. Il faudra vendre quelques petites filiales de ci de là, des broutilles. Sinon pas de problème.

D’ailleurs il y a un précédent. Mittal et Arcelor étaient eux aussi N°1 et 2 et contrôlaient 40% du marché sidérurgique européen. Avec les petites poutrelles, les fers à béton et autres foutaises. Pour le noble, les tôles à emboutissage, le fer blanc, les palplanches et les grosses poutrelles pour les gratte-ciels la part était un peu plus importante. Vous dites 60 ou 70% ? Oui, peut-être.

De toute façon il faut comprendre les intégristes de la concurrence. On ne peut pas traiter les sociétés privées comme les Entreprises d’Etat. L’Etat c’est toujours dangereux. C’est écrit dans les cours d’économie. Vous dites : ceux de l’Université de Chicago ? Pourquoi ? Il y en a d’autres ?

Et puis on ne peut pas non plus traiter de la même manière les petits et les gros. Gros c’est beau, gros c’est chic, gros c’est sain, gros c’est bon et ça rapporte gros. Plus les sociétés sont grosses plus c’est bon pour l’économie. Qui a dit que le jour où les Entreprises seront plus grosses que les Etats tout ira mieux ? Vous dites : Rockefeller ? Peut-être.

Tout ira mieux pour la Finance, bien sûr. Alors on va parler de la Finance. Mais auparavant encore un petit rappel du passé. Le passé c’est toujours l’Âge d’Or. Surtout quand c’est le mien.

Quand j’ai commencé à travailler il y avait le Kartellamt en Allemagne. Tout le monde en avait une peur bleue. Et aux Etats-Unis il y avait un Office Fédéral qui combattait les cartels lui aussi. Et qui a obligé Bell Téléphone à se couper en petits morceaux. Des Baby-Bells (comme nos fromages). Vous voyez Google ou Microsoft être obligés de se couper en petits morceaux ?

C’est toute la différence entre le capitalisme de papa et le capitalisme financier.

Dans le capitalisme de papa on croit encore que l’économie marche suivant la loi de l’offre et de la demande. Pour que l’offre puisse jouer il faut que la concurrence ne soit pas faussée. Qu’est-ce qui fausse la concurrence ? Les cartels, les monopoles, les positions trop dominantes.

Dans le capitalisme financier ce qui compte c’est le rendement. C’est à peu près tout. Et pour avoir un bon rendement il vaut mieux être gros et dominant à la fois.

Mais je vois que je deviens de nouveau trop prolixe. Alors je vais vous parler de la Finance une autre fois.
Ou peut-être pas. Parce que je crois que les brèves c’est définitivement pas fait pour moi…  



© Copyright Jean-Claude Trutt : Bloc-notes (jean-claude-trutt.com)

Retour à l'accueil